Un Wedding planner pour un mariage en toute tranquillité

En quelques lignes qui es-tu et peux-tu me raconter comment tu en es arrivée à organiser des mariages?

Après mes études secondaires, j’ai fait un double bac en communication-publicité et en même temps une formation en « Wedding & Event » . Après avoir fait un stage en Belgique pour le coté communication, je suis partie pendant en Australie travailler comme wedding planner à Cairns chez Dynamic Weddings.
Ensuite, à mon retour en Belgique, j’ai commencé à travailler avec Céline Lahy qui était déjà bien implantée ici en tant que wedding planner.
J’ai essayé de transmettre mon expérience d’Australie où un mariage n’est pas envisageable sans wedding planner, c’est d’ailleurs un des premier post qui est validé.

Comment pourrais-tu décrire le travail d’un wedding planner?

On se veut vraiment à coté des mariés pour les aider et les accompagner tout au long de la préparation de leur mariage. Tout dépend aussi de ce que les mariés veulent.
On peut les aider dans la recherche des prestataires, de la création d’un budget, la recherche d’une identité visuelle, etc…

Pour ce qui est de la coordination du jour J, c’est une chose qui se prépare au minimum deux mois à l’avance. On rencontre les mariés, on leur présente les différents prestataires.
Ensuite, on appelle les différents membres de la famille proche ainsi que toutes les personnes susceptibles d’intervenir le jour du mariage pour connaître les moindres détails. Cela nous permet d’approcher le jour du mariage sereinement parce qu’on connaît tout. Le but n’est pas d’avoir un mariage rigide mais plutôt de ne pas avoir de surprises qui pourraient créer un retard dans le planning. Ce n’est ni agréable pour les invités ni pour les prestataires.

Pourquoi les gens font appel à un wedding planner?

Nous sommes une aide à l’organisation, on ne prendra jamais aucune décision.
C’est un réel gain de temps, moins de stress et un sentiment de sécurité.
Nous proposons par prestataire au minimum trois choix. Les prestataires que nous choisissons pour les mariés sont bien-sûr choisis en toute transparence.
Mais surtout avec l’idée que le choix corresponde à l’image des mariés, que ce soit au niveau des valeurs et du budget.

La coordination du jour J est pour moi vraiment essentielle pour les mariés, mais aussi pour que les parents et les témoins puissent profiter de la journée sans devoir se préoccuper de l’organisation ou du timing. D’ailleurs les gens qui ont vu un wedding planner à un mariage se rendent vraiment compte que c’est très précieux.

As-tu un site ou endroit de réception coup de cœur?

Oui effectivement j’en ai deux, qui sont d’ailleurs dans deux styles complètement différents.
Le premier est sous aucun doute le domaine de Béronsart.
Les serres, le ponton rendent cet endroit encore plus magique qu’il ne l’est déjà à la base.
Il y a vraiment moyen d’y créer des ambiances féeriques.

Dans un tout autre style, c’est une nouvelle salle qui ouvrira en 2021.
Elle s’appelle Hors-champs à côté du restaurant gastronomique de Stefan Jacobs.
Le cadre est juste incroyable, c’est une superbe grange avec une touche moderne.
La brique sablée, le métal, la cour intérieure forment un joli mix entre la nature et le bois.
Le côté humain des propriétaires est juste incroyable, ils sont d’une grande gentillesse et très flexibles. Donc, quand j’ai des demandes qui sortent des sentiers battus, c’est plutôt vers eux que je les dirige.

Quelles qualités faut-il avoir pour être un bon wedding planner?

L’organisation, cela va de soi.
Être à l’écoute et la disponibilité sont très important.
Mais la résistance au stress est également une qualité requise.
Pouvoir arranger les petits imprévus avec le sourire et la bonne humeur est essentiel.

Quelle est l’importance d’un carnet d’adresses?

Avoir un carnet d’adresse bien fourni, c’est valorisant certes.
Mais ce qui est encore plus important, c’est d’y avoir des personnes de qualité.
Nous connaissons bien nos prestataires. On ne va jamais conseiller quelqu’un que l’on ne connaît pas parce que le côté humain est vraiment très important.
Il est vrai que les choses en Belgique sont différentes que par exemple en Australie où tous les prestataires se connaissent également. J’essaye donc de prendre le temps de connaître la personne qui se trouve derrière le photographe, le traiteur, la coiffeuse, etc…
C’est de fil en aiguille et naturellement que le destin m’a fait rencontrer des chouettes personnes qui livrent un travail de qualité. Je peux donc les conseiller les yeux fermés.

Qu’est-ce qui te plait le plus dans ton métier?

C’est surtout le coté personnel et pouvoir contribuer à la magie d’un projet qu’est un mariage. Même après avoir couru partout pendant 16 heures, je n’ai jamais l’impression de travailler.

Quelle a été la demande la plus dingue que tu aies reçue?

Les deux événements qui m’ont paru les plus spectaculaires lors d’un mariage étaient, l’organisation d’un feu d’artifice surprise. Les artificiers étaient venus tout installer à la tombée de la nuit, dans un champ entre les vaches (rires).
C’était un moment qui m’a beaucoup amusé.
Et le deuxième, c’était l’arrivée des mariés et de la suite en hélicoptère, ce qui bien-sûr avait fait forte impression auprès des autres invités.
Mais il y a tellement de moments craquants pendant les mariages qu’ils ne doivent pas être spectaculaires pour me donner la chair de poule.

Comment te vois-tu dans 5-10 ans ? Y a-t-il un projet qui te tient particulièrement à cœur?

Je voudrais toujours faire quelque chose que j’aime vraiment ! Un job qui m’épanouit.
Et j’ai un projet que je suis en train de réaliser et c’est écrire un livre.
Il devrait être publié début février, ce sera un peu la bible du mariage et s’appellera ’mon année mariage’.

Souhaites-tu faire passer un message pour clôturer cette interview?

Profitez et choisissez les prestataires avec lesquels vous avez un bon feeling. C’est tellement important.
Même s’il est un poil plus cher, la relation avec les prestataires est quelque chose qui se ressentira tout au long de la préparation du mariage et encore plus le jour J.

Vous pouvez retrouver Bénédicte sur son site, Facebook et Instagram

Un Wedding planner pour un mariage en toute tranquillité

En quelques lignes qui es-tu et peux-tu me raconter comment tu en es arrivée à organiser des mariages?

Après mes études secondaires, j’ai fait un double bac en communication-publicité et en même temps une formation en « Wedding & Event » . Après avoir fait un stage en Belgique pour le coté communication, je suis partie pendant en Australie travailler comme wedding planner à Cairns chez Dynamic Weddings.
Ensuite, à mon retour en Belgique, j’ai commencé à travailler avec Céline Lahy qui était déjà bien implantée ici en tant que wedding planner.
J’ai essayé de transmettre mon expérience d’Australie où un mariage n’est pas envisageable sans wedding planner, c’est d’ailleurs un des premier post qui est validé.

Comment pourrais-tu décrire le travail d’un wedding planner?

On se veut vraiment à coté des mariés pour les aider et les accompagner tout au long de la préparation de leur mariage. Tout dépend aussi de ce que les mariés veulent.
On peut les aider dans la recherche des prestataires, de la création d’un budget, la recherche d’une identité visuelle, etc…

Pour ce qui est de la coordination du jour J, c’est une chose qui se prépare au minimum deux mois à l’avance. On rencontre les mariés, on leur présente les différents prestataires.
Ensuite, on appelle les différents membres de la famille proche ainsi que toutes les personnes susceptibles d’intervenir le jour du mariage pour connaître les moindres détails. Cela nous permet d’approcher le jour du mariage sereinement parce qu’on connaît tout. Le but n’est pas d’avoir un mariage rigide mais plutôt de ne pas avoir de surprises qui pourraient créer un retard dans le planning. Ce n’est ni agréable pour les invités ni pour les prestataires.

Pourquoi les gens font appel à un wedding planner?

Nous sommes une aide à l’organisation, on ne prendra jamais aucune décision.
C’est un réel gain de temps, moins de stress et un sentiment de sécurité.
Nous proposons par prestataire au minimum trois choix. Les prestataires que nous choisissons pour les mariés sont bien-sûr choisis en toute transparence.
Mais surtout avec l’idée que le choix corresponde à l’image des mariés, que ce soit au niveau des valeurs et du budget.

La coordination du jour J est pour moi vraiment essentielle pour les mariés, mais aussi pour que les parents et les témoins puissent profiter de la journée sans devoir se préoccuper de l’organisation ou du timing. D’ailleurs les gens qui ont vu un wedding planner à un mariage se rendent vraiment compte que c’est très précieux.

As-tu un site ou endroit de réception coup de cœur?

Oui effectivement j’en ai deux, qui sont d’ailleurs dans deux styles complètement différents.
Le premier est sous aucun doute le domaine de Béronsart.
Les serres, le ponton rendent cet endroit encore plus magique qu’il ne l’est déjà à la base.
Il y a vraiment moyen d’y créer des ambiances féeriques.

Dans un tout autre style, c’est une nouvelle salle qui ouvrira en 2021.
Elle s’appelle Hors-champs à côté du restaurant gastronomique de Stefan Jacobs.
Le cadre est juste incroyable, c’est une superbe grange avec une touche moderne.
La brique sablée, le métal, la cour intérieure forment un joli mix entre la nature et le bois.
Le côté humain des propriétaires est juste incroyable, ils sont d’une grande gentillesse et très flexibles. Donc, quand j’ai des demandes qui sortent des sentiers battus, c’est plutôt vers eux que je les dirige.

Quelles qualités faut-il avoir pour être un bon wedding planner?

L’organisation, cela va de soi.
Être à l’écoute et la disponibilité sont très important.
Mais la résistance au stress est également une qualité requise.
Pouvoir arranger les petits imprévus avec le sourire et la bonne humeur est essentiel.

Quelle est l’importance d’un carnet d’adresses?

Avoir un carnet d’adresse bien fourni, c’est valorisant certes.
Mais ce qui est encore plus important, c’est d’y avoir des personnes de qualité.
Nous connaissons bien nos prestataires. On ne va jamais conseiller quelqu’un que l’on ne connaît pas parce que le côté humain est vraiment très important.
Il est vrai que les choses en Belgique sont différentes que par exemple en Australie où tous les prestataires se connaissent également. J’essaye donc de prendre le temps de connaître la personne qui se trouve derrière le photographe, le traiteur, la coiffeuse, etc…
C’est de fil en aiguille et naturellement que le destin m’a fait rencontrer des chouettes personnes qui livrent un travail de qualité. Je peux donc les conseiller les yeux fermés.

Qu’est-ce qui te plait le plus dans ton métier?

C’est surtout le coté personnel et pouvoir contribuer à la magie d’un projet qu’est un mariage. Même après avoir couru partout pendant 16 heures, je n’ai jamais l’impression de travailler.

Quelle a été la demande la plus dingue que tu aies reçue?

Les deux événements qui m’ont paru les plus spectaculaires lors d’un mariage étaient, l’organisation d’un feu d’artifice surprise. Les artificiers étaient venus tout installer à la tombée de la nuit, dans un champ entre les vaches (rires).
C’était un moment qui m’a beaucoup amusé.
Et le deuxième, c’était l’arrivée des mariés et de la suite en hélicoptère, ce qui bien-sûr avait fait forte impression auprès des autres invités.
Mais il y a tellement de moments craquants pendant les mariages qu’ils ne doivent pas être spectaculaires pour me donner la chair de poule.

Comment te vois-tu dans 5-10 ans ? Y a-t-il un projet qui te tient particulièrement à cœur?

Je voudrais toujours faire quelque chose que j’aime vraiment ! Un job qui m’épanouit.
Et j’ai un projet que je suis en train de réaliser et c’est écrire un livre.
Il devrait être publié début février, ce sera un peu la bible du mariage et s’appellera ’mon année mariage’.

Souhaites-tu faire passer un message pour clôturer cette interview?

Profitez et choisissez les prestataires avec lesquels vous avez un bon feeling. C’est tellement important.
Même s’il est un poil plus cher, la relation avec les prestataires est quelque chose qui se ressentira tout au long de la préparation du mariage et encore plus le jour J.

Vous pouvez retrouver Bénédicte sur son site, Facebook et Instagram

Un Wedding planner pour un mariage en toute tranquillité

En quelques lignes qui es-tu et peux-tu me raconter comment tu en es arrivée à organiser des mariages?

Après mes études secondaires, j’ai fait un double bac en communication-publicité et en même temps une formation en « Wedding & Event » . Après avoir fait un stage en Belgique pour le coté communication, je suis partie pendant en Australie travailler comme wedding planner à Cairns chez Dynamic Weddings.
Ensuite, à mon retour en Belgique, j’ai commencé à travailler avec Céline Lahy qui était déjà bien implantée ici en tant que wedding planner.
J’ai essayé de transmettre mon expérience d’Australie où un mariage n’est pas envisageable sans wedding planner, c’est d’ailleurs un des premier post qui est validé.

Comment pourrais-tu décrire le travail d’un wedding planner?

On se veut vraiment à coté des mariés pour les aider et les accompagner tout au long de la préparation de leur mariage. Tout dépend aussi de ce que les mariés veulent.
On peut les aider dans la recherche des prestataires, de la création d’un budget, la recherche d’une identité visuelle, etc…

Pour ce qui est de la coordination du jour J, c’est une chose qui se prépare au minimum deux mois à l’avance. On rencontre les mariés, on leur présente les différents prestataires.
Ensuite, on appelle les différents membres de la famille proche ainsi que toutes les personnes susceptibles d’intervenir le jour du mariage pour connaître les moindres détails. Cela nous permet d’approcher le jour du mariage sereinement parce qu’on connaît tout. Le but n’est pas d’avoir un mariage rigide mais plutôt de ne pas avoir de surprises qui pourraient créer un retard dans le planning. Ce n’est ni agréable pour les invités ni pour les prestataires.

Pourquoi les gens font appel à un wedding planner?

Nous sommes une aide à l’organisation, on ne prendra jamais aucune décision.
C’est un réel gain de temps, moins de stress et un sentiment de sécurité.
Nous proposons par prestataire au minimum trois choix. Les prestataires que nous choisissons pour les mariés sont bien-sûr choisis en toute transparence.
Mais surtout avec l’idée que le choix corresponde à l’image des mariés, que ce soit au niveau des valeurs et du budget.

La coordination du jour J est pour moi vraiment essentielle pour les mariés, mais aussi pour que les parents et les témoins puissent profiter de la journée sans devoir se préoccuper de l’organisation ou du timing. D’ailleurs les gens qui ont vu un wedding planner à un mariage se rendent vraiment compte que c’est très précieux.

As-tu un site ou endroit de réception coup de cœur?

Oui effectivement j’en ai deux, qui sont d’ailleurs dans deux styles complètement différents.
Le premier est sous aucun doute le domaine de Béronsart.
Les serres, le ponton rendent cet endroit encore plus magique qu’il ne l’est déjà à la base.
Il y a vraiment moyen d’y créer des ambiances féeriques.

Dans un tout autre style, c’est une nouvelle salle qui ouvrira en 2021.
Elle s’appelle Hors-champs à côté du restaurant gastronomique de Stefan Jacobs.
Le cadre est juste incroyable, c’est une superbe grange avec une touche moderne.
La brique sablée, le métal, la cour intérieure forment un joli mix entre la nature et le bois.
Le côté humain des propriétaires est juste incroyable, ils sont d’une grande gentillesse et très flexibles. Donc, quand j’ai des demandes qui sortent des sentiers battus, c’est plutôt vers eux que je les dirige.

Quelles qualités faut-il avoir pour être un bon wedding planner?

L’organisation, cela va de soi.
Être à l’écoute et la disponibilité sont très important.
Mais la résistance au stress est également une qualité requise.
Pouvoir arranger les petits imprévus avec le sourire et la bonne humeur est essentiel.

Quelle est l’importance d’un carnet d’adresses?

Avoir un carnet d’adresse bien fourni, c’est valorisant certes.
Mais ce qui est encore plus important, c’est d’y avoir des personnes de qualité.
Nous connaissons bien nos prestataires. On ne va jamais conseiller quelqu’un que l’on ne connaît pas parce que le côté humain est vraiment très important.
Il est vrai que les choses en Belgique sont différentes que par exemple en Australie où tous les prestataires se connaissent également. J’essaye donc de prendre le temps de connaître la personne qui se trouve derrière le photographe, le traiteur, la coiffeuse, etc…
C’est de fil en aiguille et naturellement que le destin m’a fait rencontrer des chouettes personnes qui livrent un travail de qualité. Je peux donc les conseiller les yeux fermés.

Qu’est-ce qui te plait le plus dans ton métier?

C’est surtout le coté personnel et pouvoir contribuer à la magie d’un projet qu’est un mariage. Même après avoir couru partout pendant 16 heures, je n’ai jamais l’impression de travailler.

Quelle a été la demande la plus dingue que tu aies reçue?

Les deux événements qui m’ont paru les plus spectaculaires lors d’un mariage étaient, l’organisation d’un feu d’artifice surprise. Les artificiers étaient venus tout installer à la tombée de la nuit, dans un champ entre les vaches (rires).
C’était un moment qui m’a beaucoup amusé.
Et le deuxième, c’était l’arrivée des mariés et de la suite en hélicoptère, ce qui bien-sûr avait fait forte impression auprès des autres invités.
Mais il y a tellement de moments craquants pendant les mariages qu’ils ne doivent pas être spectaculaires pour me donner la chair de poule.

Comment te vois-tu dans 5-10 ans ? Y a-t-il un projet qui te tient particulièrement à cœur?

Je voudrais toujours faire quelque chose que j’aime vraiment ! Un job qui m’épanouit.
Et j’ai un projet que je suis en train de réaliser et c’est écrire un livre.
Il devrait être publié début février, ce sera un peu la bible du mariage et s’appellera ’mon année mariage’.

Souhaites-tu faire passer un message pour clôturer cette interview?

Profitez et choisissez les prestataires avec lesquels vous avez un bon feeling. C’est tellement important.
Même s’il est un poil plus cher, la relation avec les prestataires est quelque chose qui se ressentira tout au long de la préparation du mariage et encore plus le jour J.

Vous pouvez retrouver Bénédicte sur son site, Facebook et Instagram